NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -





Venise victime d’une inondation historique




13 Novembre 2019

La ville de Venise connait une marée haute historique qui inonde une large partie de la ville musée. Avec un niveau de crue jamais atteint depuis 1966 les sirènes d’alarme se sont déclenchées dans la ville.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Venise a littéralement les pieds dans l’eau. Une marée haute historique s’est abattue sur la ville italienne mardi 12 novembre. Des clichés de touristes et riverains marchant dans l’eau permettent de saisir l’ampleur de la situation. « Selon les médias italiens, le phénomène a fait au moins un mort : un Vénitien de 78 ans a été retrouvé électrocuté dans son logement inondé. Cette "acqua alta" exceptionnelle de 1,87 mètre - le plus haut niveau depuis 53 ans - a déclenché les sirènes d'alarme de la Cité des Doges. C'est la deuxième plus haute marée enregistrée à Venise depuis le début des relevés en 1923, derrière celle de 1,94 mètre observée le 4 novembre 1966 » rapporte la télévision France Info. 
 
« Nous sommes en train d'affronter une marée plus qu'exceptionnelle. Tout le monde est mobilisé pour gérer l'urgenceNous avons besoin que tout le monde nous aide à faire face à ce qui est clairement les effets du changement climatique » a déclaré Luigi Brugnaro, maire de Venise. S’il ne s’agit pas d’une catastrophe naturelle d’une gravité exceptionnelle, c’est surtout parce qu’il s’agit de Venise que la situation interpelle. « L'eau montante a submergé les terrasses des cafés, emportant tables et chaises le long des ruelles. Les passerelles des hôtels historiques ont également été balayées par les flots, obligeant les clients des bateaux-taxi à entrer dans les établissements par les fenêtres. Événement rare lui aussi, le vestibule de la basilique Saint-Marc, joyau de la Sérénissime, a été inondé. Le procurateur de l'édifice Pierpaolo Campostrini a organisé des tours de garde dans la nuit pour surveiller la montée des eaux » poursuit la chaine publique d’info. Pour le moment, les autorités locales n’ont pas donné plus de précisions sur les dégâts que la montée des eaux a causé et sur les coûts éventuels des réparations et d’entretien du patrimoine.