NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Vitesse limitée à 80km/h : les flashs ont doublé





Le préfet du Var vient de déclarer à la presse que les flashs avaient doublé depuis que la vitesse était passée de 90 à 80km/h. Une statistique qui ne va pas aider les plus sceptiques à changer d’avis sur les motivations cachées du gouvernement.


Creative commons - Pixabay
Creative commons - Pixabay
Voilà un préfet qui ne va pas assez au café du commerce. Puisque ça touche au portefeuille et à la tranquillité au quotidien, la limitation de vitesse est un sujet très très grand public. Tout le monde y va de son avis et si ce n’est pas vous qui vous en chargez, vous avez forcément entendu quelqu’un vous expliquer que dans ce domaine, c’est les caisses de l’Etat plus que la sécurité routière qui motivent les évolutions. Un argument qui se prononce autant au comptoir d’un bistrot, à la machine à café que chez soi. Pour ce qui est du changement de la limite de vitesse de 90 à 80 km/h de manière systématique, il fallait vivre dans une caverne pour ne pas en entendre parler.

Le débat a consisté à opposer ceux – très majoritaires – qui pensent que ça ne sert à rien d’un point de vue de la sécurité, à ceux qui se sont bornés à explique que c’était ce que tout le monde disait à l’époque des casques de moto et ceintures de sécurité. Alors quand le préfet du Var a pris la parole pour faire le bilan sur le premier mois d’application, il n’a pas réalisé qu’il ajoutait beaucoup d’eau aux moulins déjà très actifs des opposants à la mesure. « Évoquant les résultats constatés dans son département, Jean-Luc Videlaine explique que le nombre de "flashes" a doublé depuis la baisse de 10km/h de la vitesse tolérée. "Les sept radars automatiques positionnés sur les routes désormais limitées à 80 km/h ont été reprogrammés et ils flashent plus qu'avant: depuis la mise en œuvre, il y a même plus de deux fois plus de flashes", résume t-il dans les colonnes de Var-Matin, jeudi 26 juillet. "Pourtant, ce n'est pas le but. C'est même le contraire!", défend-il » lit-on sur le site Actu.Orange .