NLTO
Not Like The Others
- Magazine hors norme pour hyperactifs distingués -

WhatsApp revendique deux milliards d’utilisateurs

Journaliste pour VA Press. En savoir plus sur cet auteur



13 Février 2020

L’application de messagerie instantanée vient de déclarer qu’elle comptait deux milliards d’utilisateurs. Se plaçant ainsi juste derrière sa maison mère Facebook. Un succès étonnant qui se vérifie au quotidien.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
En moins de dix années d’existence, WhatsApp est devenu quasiment incontournable. Il suffit de remarquer toutes les activités professionnelles ou personnelles qui s’appuient sur un groupe dédié sur cette application. Discussions familiales, groupe d’ami, club de sport ou de lecture, c’est devenu un nouveau réflexe. Alors que les premiers utilisateurs avaient téléchargé l’application en 2011 lors d’un voyage à l’étranger ou pour économiser sur le nombre de sms envoyés, en quelques années le raz de marée s’est accentué.
 
Désormais, deux milliards de personnes l’utiliseraient. Plus d’un Terrien sur quatre. Lorsque Facebook achète WhatsApp en 2014, 500 millions d’utilisateurs s’en servaient. Seul Facebook fait mieux avec deux milliards et cinq cents millions d’utilisateurs actifs. Même si les deux services ne sont pas comparables. WhatsApp étant considéré par beaucoup comme une messagerie, au même titre voire plus utile que les textos. « Comme avec Instagram, sa populaire application de partage de photos, le groupe Facebook s'efforce de tirer parti de la forte croissance de WhatsApp, qu'il veut notamment développer dans le commerce en ligne. WhatsApp a ainsi lancé en novembre une fonction destinée aux petites entreprises, principales utilisatrices de l'application WhatsApp Business, qui met à leur disposition une "vitrine mobile" leur permettant d'exposer leurs produits à l'aide d'images » explique Le Midi Libre
 
Pour l’heure aucune messagerie ou application ne semble prendre le dessus. Utilisée par des générations très variées et pour des usages de tous types, WhatsApp ne semble pas sur le point d’être dépassée. A tel point que l’application peut se permettre d’annoncer à certains de ses utilisateurs qu’ils ne pourront plus l’utiliser, comme le faisait remarquer fin novembre dernier Phonandroid  : « Pour continuer à utiliser WhatsApp, les utilisateurs de Windows Phone n’ont pas d’autres solutions : ils doivent absolument troquer leur téléphone actuel contre un smartphone Android ou un iPhone. Sur son site web, Microsoft n’hésite d’ailleurs pas à pousser les derniers usagers de son système d’exploitation vers la concurrence.  « Suite à la fin de la prise en charge de Windows 10 Mobile, nous recommandons donc à nos clients de passer à un appareil Android ou iOS » conclut la firme américaine. » Posant ainsi la question, peut-on encore vivre et travailler sans WhatsApp ?