NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Windows 10 devient payant pour de bon





Après une année en téléchargement gratuit, Windows 10 passe en payant. Le dernier système d’exploitation de Microsoft, largement critiqué par ceux qui ont estimé qu’il avait été imposé, sera en téléchargement payant à partir du 29 juillet soir. Un changement de stratégie pour le groupe qui n’a pas atteint ses objectifs pour cet OS.


C’est le premier anniversaire du lancement de Windows 10 par le géant de l’informatique Microsoft. Cette dernière version du système d’exploitation (OS) pour tous les appareils Microsoft était exceptionnellement gratuite pour les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8.1. Ces derniers avaient un an pour faire évoluer gratuitement leur machine, l’échéance est sur le point de se terminer. « Et justement, cette échéance arrive à son terme ce soir, vendredi 29 juillet. Dès demain, il faudra payer si vous souhaitez passer à Windows 10. Il vous en coûtera 279 euros pour la version Pro et 135 euros pour l’édition Famille » explique le site spécialisé 01 Net.
 

Système d’exploitation épinglé

Depuis sa sortie, l’OS est décrié pour de multiples raisons avec les partisans et les opposants de cette nouveauté dont la gratuité a aussi éveillé le soupçon. « Récemment pointé du doigt par la Cnil pour ses manquements à la loi Informatique et libertés, et sa collecte excessive de données, Windows 10 apporte son lot de nouveautés, avec le retour du menu Démarrer, la reconnaissance faciale, l’assistant personnel Cortana, le mode Continuum qui détecte et s’adapte à votre terminal (PC ou tactile) ou encore le navigateur Edge » explique 20 Minutes.

Le journal gratuit estime que « s’il n’est pas exempt de défauts et de bugs, surtout lors des mises à jour, il est une nette amélioration après le mal aimé Windows 8. » Avec 350 millions d’appareils fonctionnant avec Windows 10, on est très loin du milliard visé par le groupe. « La fin de l’offre de mise à jour gratuite devrait réduire le taux de conversion des « vieux » PC à Windows 10. L’OS ne devra alors principalement compter que sur les nouvelles machines pour monter en puissance... » conclue 01 Net