NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







​SFR agace ses clients avec l’option mobile à 5 euros pour mois





L’opérateur mobile SFR vient d’annoncer à ses clients que le prix des forfaits allait augmenter de cinq euros en raison d’une augmentation de l’offre internet et des options supplémentaires. Une option qui ne peut même pas être refusée…


ILD
ILD
C’est une de ces décisions qui accentuent la rancœur contre les opérateurs mobiles. SFR vient d’annoncer très simplement à un nombre important de ses clients qu’ils allaient voir leur facture augmenter de cinq euros par mois.
L'option mobile et internet à 5 euros de SFR qui agace les clients de l'opérateur. « Motif invoqué: l'offre "Privilège" augmentant à 20 Go la consommation internet mensuelle ainsi que l'accès au “meilleur du divertissement avec nos 8 chaînes dont 4 exclusives: SyFy, 4 chaînes Discovery, 13ème rue, E!, My Cuisine sur votre appli SFR TV”. Capital a contacté l'opérateur et, s'il est possible pour les abonnés box de désactiver l'option, les abonnés aux offres mobiles n'ont pas la possibilité de désactiver cette nouvelle formule. Un vrai "Privilège" » raconte Challenges.
Réfutant l’accusation d’augmentation arbitraire, SFR avance que l’augmentation est justifiée par une amélioration des options. L’opérateur répond même au magazine Capital  que ses concurrents « augmentent leurs tarifs arbitrairement sans fournir de services supplémentaires, ce qui n'est pas notre cas. »
Il existe cependant une porte de sortie pour les clients SFR qui sont concernés par cette mauvaise opération. « Pour ceux qui ne souhaitent pas payer leur forfait plus cher, il reste encore une possibilité offerte par le Code de la consommation: résilier l'abonnement sur le champ et sans frais dans un délai de 4 mois après l'entrée en vigueur de la modification » raconte Challenges.
Même si l’on comprend que cette augmentation s’explique par l’entrée en force du groupe dans les diffusions de sport et les dépenses que cela a engendré (environ 400 millions par an pour les droits), ce genre de publicité est très mauvaise pour l’image l’opérateur. Encore un bon coup pour Free qui lui arrive à faire parler de lui pour des opérations commerciales qui innovent et pas des augmentations arbitraires.