NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //











Prix de l’immobilier, Paris juste derrière New-York et Londres





D’après les chiffres de la Chambre des notaires, le prix du mètre carré moyen à Paris continue d’augmenter et va dépasser la barre des 9 600 euros. Des niveaux records qui placent la capitale française en troisième position des villes à l’immobilier le plus cher du monde.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Pour ceux qui sont déjà propriétaires c’est une bonne nouvelle, pour les autres c’est une autre histoire. D’après une note de la Chambre des notaires, les prix de l’immobilier à Paris continuent d’augmenter pour atteindre des niveaux hallucinants. Le document de conjoncture du mois d’octobre estime que le mètre carré moyen de la ville va dépasser les 9 600 euros. Un seuil impressionnant qui place la ville au troisième rang mondial.
 
Avec un budget sérieux de 300 000 euros, un acheteur peut ainsi espérer s’offrir un appartement de 31 mètres carrés à Paris. Avec le même budget à New York il peut espérer signer pour un 20 mètres carrés et à Londres pour un 18 mètres carrés, confirme une étude de Century 21. A titre de comparaison, les auteurs de cette étude comparative rappelle qu’à Tokyo pour ce budget on peut espérer acheter un 52 mètres carrés. Des éléments très parlants mais qui ont tout de même la limite de mettre en avant des moyennes pour des villes aux urbanismes difficilement comparable. Les étendues des villes, les variétés des architectures et les zones commerciales, touristiques ou d’affaires sont en effet des variables qui ne doivent pas être laissées de côté. Pour le cas de Paris, la note de la chambre des notaires en dit plus en précisant que la flambée des prix concerne toute la région et pas seulement la ville intramuros. « Plus inquiétant encore, cette flambée des prix atteindrait aussi les communes voisines. "Toute l'Ile-de-France où vit presque 20 % de la population française (12,2 millions d'habitants) est concernée par cette dérive des prix", insiste le quotidien. D'ici le mois de décembre, le prix des appartements de la petite couronne devraient augmenter de 6,6 %, et 2 % en grande couronne » rapporte Les Inrocks qui se sont fait l’écho de cette étude.