NLTO
Not Like The Others
- Magazine d'actualité politique, économique et géopolitique -

Waze n’affiche plus les contrôles de police




24 Mars 2020

Waze, l’une des applications GPS les plus utilisées au monde et propriété de Google, a décidé d’agir pour faire respecter le confinement en France. Comme souvent, l’application était utilisée pour éviter les contrôles de police.


Les contrôles ne sont plus signalés

Pixabay/three-shots
Pixabay/three-shots
Sur l’ensemble du territoire français, les autorités multiplient les contrôles visant à faire respecter le confinement obligatoire de la population. Mais l’application Waze a été détournée de son utilité première, soit le fait d’indiquer la route, pour permettre à des personnes d’éviter ces contrôles : les contrôles étaient en effet signalés sur l’application ce qui permettait facilement de les contourner.

Cette utilisation détournée de Waze a été vivement critiquée alors que les autorités ont mené plus de 1,5 million de contrôles en France durant la première semaine de confinement et que plus de 90.000 amendes ont été données à des personnes ne respectant pas les règles. Du coup, depuis le week-end du 21 mars 2020, Waze a supprimé la fonctionnalité.

Une suppression temporaire

Si Waze devrait, une fois la situation sanitaire résolue, remettre la possibilité de signaler les patrouilles de police et gendarmerie sur les trajets, pour l’instant la fonctionnalité est suspendue. Ainsi, il n’est plus possible d’utiliser Waze pour contourner un contrôle de police. Une manière, pour Waze, de s’engager auprès des services publics qui continuent d’avoir du mal à faire respecter le confinement.

Waze affiche également, au lancement, un message d’alerte précisant que le confinement est en cours et que les déplacements ne doivent être réalisés qu’en cas de nécessité. De son côté, le gouvernement a renforcé les amendes pour non-respect du confinement ; en cas de multiple récidive, les Français risquent désormais 3.700 euros d’amende et 6 mois de prison.